Ça y est c’est décidé vous allez vivre votre rêve américain en partant à la découverte des États-Unis. Vous avez déjà choisi votre destination (choisir sa destination selon la saison) et poser vos vacances, maintenant il ne vous reste plus qu’à tout planifier pour que votre voyage soit le plus extraordinaire possible. 

1-Lister les sites à visiter
En fonction de vos goûts (parcs nationaux, parcs attractions, villes…) commencez à vous documenter.  Bien sûr sur vous trouverez tous les sites incontournables sur les guides de voyages  (guides du Routard, Lonely Planet…) et de nombreux sites internet :
office de tourisme américain pour les français
office de tourisme américain pour les canadiens (vraiment top)
BON PLAN : commandez aussi de la documentation gratuite sur les sites des offices de tourisme (de chaque état) ou vous trouverez une mine d’informations « hors des sentiers battus ».

2-Choisir ses visites
C’est sûr on a tous envie de tout voir mais vu l’échelle du territoire américain, il va falloir faire des choix, c’est là que cela se corse. Le plus simple est de commencer à avoir une vision globale de vos visites : Googlemap va devenir votre plus fidèle associé (ou google engine qui offre plus de fonctionnalités) à moins que vous préfériez une bonne vieille carte à vous de voir.
BON PLAN : vous pouvez aussi vous aidez de cette carte très utile. Vous cliquez sur l’état que vous souhaitez visiter et tous les sites s’affichent. En cliquant vous avez accès à une fiche détaillée avec une note/20 des voyageurs

3-Établir son itinéraire
En fonction de votre temps disponible et de votre budget, il va falloir commencer à esquisser votre itinéraire. Il existe 2 types de circuit, à vous de peser le pour et contre :
*Circuit boucle : c’est le circuit classique on arrive et on repart du même endroit
+ vols aller-retour moins cher
– beaucoup de miles et perte de temps
*Aller simple : on arrive à un point A et on repart d’un point B
+ : on économise des  miles (et donc l’essence)
+ : on peut voir plus de choses
– : vol multi-destination parfois un peu cher
– : frais supplémentaire pour rendre le véhicule dans une autre ville (drop off fees) sauf en Californie
BON PLAN : En Californie vous pouvez-donc arriver par exemple à Los Angeles,  faire votre parcours dans l’ouest américain et rendre votre véhicule à San Francisco sans aucun frais supplémentaire

4-Planifier ses étapes
C’est sans doute la phase de préparation qui vous demandera le plus de temps et de
minutie. Mais ne vous inquiétez pas c’est tout à fait surmontable, il va juste falloir suivre quelques règles capitales pour que votre roadtrip ne rime pas avec badtrip :
– minimum 1/2 nuits dans la ville d’arrivée pour se remettre du décalage
– maximum 250 miles par jour (environ 400km)
– minimum 1 nuit/2 nuits dans les parcs nationaux (sauf Yellowstone : 4 nuits minimum)
– attention au décalage horaire entre certains états
– attention aux éventuelles routes fermées : vérifiez sur ce site avant de partir

5- Créer son programme
Le mieux est de faire un fichier de type tableur (Excell par exemple ou encore Sheets de votre Drive gmail) avec les informations principales (date du jour, visites du matin, visites de l’après midi, soirée, nom et adresse de l’hôtel/camping, nombres de miles, temps de parcours estimé,…). Vous trouverez en ligne des modèles pré-remplis à personnaliser mais le mieux c’est quand même de créer le sien afin de visualiser toute la trame de votre voyage. Il ne vous reste plus qu’ensuite à détailler votre programme (jour par jour) et l’illuster (carte de l’itinéraire du jour, photos…) afin d’avoir votre roadbook.
BON PLAN :  Une fois votre circuit bouclé demandez l’avis d’autres voyageurs sur les forums, il y a toujours un détail auquel on n’a pas toujours pensé, voici ceux que j’utilise :
Voyageforum
Sunsetbld

Roadtrippin

Il ne vous reste plus qu’à réserver vos vols, vos hôtels ou vos emplacements de camping. Attention pendant la période estivale les hôtels et campings dans les parcs nationaux sont pris d’assaut et les réservations sont parfois faites un an à l’avance. Voici mes conseils pour limiter le budget.

Publicités