Vous avez décidé de partir avec vos enfants aux USA, c’est une super aventure en famille qui vous attend mais demande un peu d’organisation.  Tout d’abord, à moins de rester en ville (et encore) vous n’échapperez pas à la problématique du (ou des) siège(s) auto. Je vais vous aider à y voir un peu plus clair car cela peut vite s’avérer être un vrai gouffre financier.

Louez-le(s) avec la location de voiture :

+++Pratique : on voyage léger
– – – Tarifs prohibitifs surtout sur le long terme (environ 8$/par jour/siège) : je vous laisse calculer avec deux enfants sur 3 semaines … plus cher que la   location  du véhicule
– – – Modèles anciens et au confort parfois spartiates

Apportez-le(s) sien(s) :
+++Transport gratuit en soute : n’oubliez pas de le signaler au check-in et de le déposer dans la zone « bagages hors format »
+++Utilisé à bord de l’avion : uniquement si il possède l’homologation ECE R44/04, 04 ou R129, voici la liste des sièges homologués
+++Confort et sécurité surtout pour les bébés pendant les trajets
– – – Encombrement : j’ai vu de nombreux parents 2 rehausseurs à la main, une poussette à l’épaule poussant les valises avec les pieds…une véritable transhumance
– – – Fragiles : il n’existe pas 1er classe pour le transport de nos chers sièges auto qui peuvent être mis à rude épreuve et arrivées en kit (même traitement que nos valises)

CONSEIL : Pour protéger votre siège auto et surtout réussir à le transporter plus facilement (poignée de transport), le mieux est d’ investir dans un sac de voyage pour siège auto. Pour les voyageurs les plus exigeants, il existe aussi un sac de voyage pour siège auto de luxe avec roulettes et bretelles de portage.

Achetez-les sur place :
+++Tarifs très intéressants dans les supermarchés tel Wal-Mart : comptez de 12 dollars pour un simple réhausseur (booster car seat) à 50 dollars pour un maxi cosi (infant car seat)
– – – Peu pratique : à l’arrivée il faut qu’ un conducteur aille au supermarché pendant que le reste de la famille attend à l’aéroport (pour des raisons de sécurité : les loueurs ne vous laisseront pas partir sans siège-auto)
– – – L’installation du siège qui peut être bien différente chez nos cousins d’Amérique (pensez au nettoyage en cas d’épisodes nauséeux)

Apporter des sièges auto version voyage : la solution idéale
En fouillant un peu sur internet, j’ai trouvé la solution  pour les mini-voyageurs à partir de 3/4 ans : des sièges auto de voyage légers (pas de risques de limbago) et faciles à transporter (même vos enfants peuvent s’en charger ouf!)

Le bubble bum : non le bubble bum n’est pas un chewing gum mais il risque bien de rester coller aux fesses de vos chérubins. Il s’agit d’un réhausseur gonflable et pliable.


Le boostapak de Trunki : la marque anglaise Trunki a plus d’un tour dans son sac avec ce siège auto sac à dos. A la fois sac fourre-tout à (pratique pour transporter le doudou et des petits jouets), réhausseur (homologué pour le transport aérien) et bien entendu siège auto, il deviendra vite l’accessoire indispensable de tous vos voyages en avion, en voiture, en train,  et même dans le taxi. Vous vous en doutez c’est ce modèle que j’ai adopté pour ma mini-voyageuse.

En résumé, si vous voyagez avec un enfant en bas âge emmener avec vous son maxi cosi (si possible emballé dans un sac de transport)  et optez pour un siège auto de voyage pour ceux qui ne sont plus en couches-culottes. J’espère que cet article vous aura convaincu de mettre mini-voyageur dans votre valise ou plutôt sur son siège auto direction les routes mythiques américaines




Publicités